Week-end a 1000

Salut,

Je sais que cela fait fort longtemps que je n’ai rien publié et je voulais maqué le coup en participant au week-end a mille mais malheureusement, j’ai été malade donc week-end-mille-2-L-WAfRDJje n’ai absolument rien lu. Je suis assez triste car je voulais vraiment le réussir mais ça n’a vraiment pas été
possible. 24fr
Je vais comme même vous donner ma pile a lire, enfin ce que je
penser lire. Bref, j’allais lire cinq asterix.

Le premier est Asterix chez les belges publié chez hachette, les dessins sont d’Albert UDERZO et le texte de René GOSCINNY.

Résumer:

Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ ; toute la Gaule est occupée par les Romains… Toute ? Non ! Car un village peuplé d’irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur. Et la vie n’est pas facile pour les garnisons de légionnaires romains des camps retranchés de Babaorum, Aquarium, Laudanum et Petibonum…
Abraracourcix est furibard : César s’est permis de dire que de tous les peuples de la Gaule, les Belges sont les plus braves. Pire, les terribles Gaulois ne font même plus peur aux nouvelles recrues du camp de Laudanum…

Baluchon à l’épaule, le chef, accompagné d’Astérix et Obélix, se rend sur le champ en Belgique. Là, il jette un défi aux Belges : le peuple le plus brave sera celui qui détruira le plus grand nombre de camps romains. Et voilà César désigné arbitre d’un duel historique !

21fr

Le deuxième est Le cadeau de César toujours par R.GOSCINNY et A.UDERZO chez Hachette.

Résumer :

Les vétérans de l’armée romaine reçoivent un cadeau : un lot de terre signé de la main de César. Roméomontégus, ivrogne invétéré ayant insulté César, reçoit comme lot le village gaulois d’Armorique que nous connaissons bien. Il l’échange à Orthopédix,un aubergiste, contre un repas.
Orthopédix part avec sa femme angine et leur fille Zaza prendre possession dudit village.
Evidement, Abraracourcix leur rit au nez, mais néanmoins, il donne à la famille une ancienne maison dans le village, ou Orthopédix reprendra son métier d’aubergiste.
Seulement voilà, sa femme le pousse à devenir chef du village, et Bonnemine lui livre une guerre sans merci. Qui sera le nouveau chef du village ?

Le troisième est Asterix chez les Bretons de R.GOSCINNY et A.UDERZO toujours chez Hachette.

Résumer:

Jolitorax, l’anglais cousin d’Asterix, sollicite l’aide de ce dernier et de son inséparable Obélix pour sauver un irréductible petit village du Cantum commandé par le non moins irréductible Zebigbos. Nos deux héros acceptent, embarquent avec eux un tonneau de potion magique, traversent le Channel et font connaissance avec de très surpenants voisins…tout en mettant en déroute ce que la Bretagne (Grande par nature) compte de Romains.

08frTout commence par l’invasion de la Bretagne par les legions de César… Très vite, toute la Bretagne est occupée… Toute ? Non ! car un village résiste encore à l’envahisseur. Un petit village dans le Cantium…
Dans le village, la situation est grave… Mais Jolitorax est le germain cousin d’Astérix ! Il va donc entreprendre la traversée de la manche pour demander de l’aide à Astérix…

Astérix et Obélix acceptent avec joie d’aider Jolitorax et retourne en bretagne avec un tonneau de potion magique…

$T2eC16FHJF0E9nmFQVJ,BP7IMs!)Og~~60_35Le quatrième est La Galère D’obelix de R.GOSCINNY et A.UDERZO publiee chez Les Editions Albert René.

Résumer :

Obélix est incorrigible ! Malgré les avertissements répétés du druide Panoramix, l’inséparable ami d’Astérix a bu de la potion magique.
Le résultat est surprenant : Obélix redevient un petit garçon chétif, à la merci des légions romaines…

Commence, au gré de l’imagination fertile d’Albert Uderzo, un grand voyage vers le fantastique et le merveilleux, jusqu’en Atlantide, le pays de la jeunesse éternelle.

Couv_100La cinquième est Le grand Fossé toujours par R.GOSCINNY et A.UDERZO chez Les Editions Albert René.

Résumer :

Rien ne va plus chez les Gaulois ! Dans un petit village semblable à celui d’Astérix, les querelles succèdent aux querelles.
Tournedix et Ségrégationnix revendiquent tous deux la place de chef.
Aucun terrain d’entente n’ayant pu être trouvé, la solution choisie est radicale : le village est séparé en son milieu par un grand fossé qui rend chaque moitié, administrée par l’un des deux chefs, inaccessible à l’autre !

Un véritable déchirement pour Comix, le courageux fils de Tournedix, et Fanzine, ravissante fille de Ségrégationnix, dont la belle histoire d’amour est condamnée par les rivalités de leurs pères respectifs.
Un bonheur en revanche, pour l’infâme Acidenitrix, sombre manipulateur à tête de hareng saur, qui se voit déjà épouser la belle Fanzine…
C’en est trop pour Comix qui file au Village d’Astérix pour requérir l’aide des Irréductibles Gaulois !

Je voulais aussi lire deux livres.

Le premier est La Nuit du Solstice, l’intégral de L.J. Smith publié chez Michel Lafon.

la-nuit-du-solstice---l-integrale-3139323-250-400-1Résumer :

Selon la légende, il y a bien longtemps, les passages reliant la Terre au Féérie Féerie ont été scellés, éloignant à jamais les humains de ce monde où les contes vivent encore. Seule la magicienne Morgana Shee détient le secret du dernier enchantement qui en ouvre les portes. On raconte que sa résidence est construite sur le dernier passage existant… La maison sur la colline est un lieu étrange. Irrésistiblement attirée par le mystère qui s’en dégage, Claudia implore sa grande sœur, Alys, ainsi que ses amis, les jumeaux Charles et Janie, de l’y accompagner. Là-bas, grâce à une formule obscure qui leur permet de traverser les miroirs, ils sont transportés dans un autre univers, le FéérieFéerie, où la magie règne. Un monde où la sorcière Morgana, gardienne des portes, a disparu. Or le solstice d’hiver approche, seul moment d’ouverture du dernier passage. Et maintenant que les portes ne sont plus gardées, le terrible mage noir Cadal prévoit de l’utiliser pour envahir et asservir les humains. Pour l’en empêcher, Claudia, Alys, Charles et Janie vont devoir libérer Morgana, retenue prisonnière par un sombre enchantement. Mais comment retrouver la sorcière protectrice dans ce monde aussi étranger qu’imprévisible? Trouver le passage ou se perdre à jamais… Selon la légende, il y a bien longtemps, les passages reliant la Terre au Féérie Féerie ont été scellés, éloignant à jamais les humains de ce monde où les contes vivent encore. Seule la magicienne Morgana Shee détient le secret du dernier enchantement qui en ouvre les portes. On raconte que sa résidence est construite sur le dernier passage existant… La maison sur la colline est un lieu étrange. Irrésistiblement attirée par le mystère qui s’en dégage, Claudia implore sa grande sœur, Alys, ainsi que ses amis, les jumeaux Charles et Janie, de l’y accompagner. Là-bas, grâce à une formule obscure qui leur permet de traverser les miroirs, ils sont transportés dans un autre univers, le FéérieFéerie, où la magie règne. Un monde où la sorcière Morgana, gardienne des portes, a disparu. Or le solstice d’hiver approche, seul moment d’ouverture du dernier passage. Et maintenant que les portes ne sont plus gardées, le terrible mage noir Cadal prévoit de l’utiliser pour envahir et asservir les humains. Pour l’en empêcher, Claudia, Alys, Charles et Janie vont devoir libérer Morgana, retenue prisonnière par un sombre enchantement. Mais comment retrouver la sorcière protectrice dans ce monde aussi étranger qu’imprévisible? Trouver le passage ou se perdre à jamais…

Le deuxième est Rebelles tome 1 d’Anna Godbersen chez Le livre de Poche.

rebelles,-tome-1---rebelles-3463643-250-400Résumer :

L’histoire se déroule à New York au XIXeme siècle. C’est l’histoire d’Elizabeth Holland : le premier chapitre est… son enterrement. Elizabeth est morte la semaine où elle devait épouser Henry Schoonmaker, un parti utile à la famille car les Holland sont ruinés. Elizabeth, elle, n’a aucune envie d’épouser Henry ; d’autant plus qu’elle en aime un autre : Will, auprès de qui elle a grandi et qui n’est autre que le domestique de la maison. Comment échapper à un mariage contre son coeur ? Scandales, drames, complots avec humour et passion ! Le roman d’une jeune fille libre… en 1899 à Manhattan !

L’Été où je suis devenue jolie, Tome 1

l--te-ou-je-suis-devenue-jolie,-tome-1-3814762-250-400L’été arrive et les cours sont bientôt terminée. Enfin pour moi, vous, je ne sais pas. Chez moi, le soleil a commencé a arriver mi-avril. J’avais donc envie de lire un contemporain. Cela fait un moment que j’entends parler de Jenny Han et j’avais vraiment envie d’essayer. Maintenant, c’est choses faite.

Comme j’ai pu le dire plus haut, il est écrit par Jenny Han et est publié chez Le Livre de poche.

Résumer:

Comme chaque été, Belly, sa mère et son frère passent les vacances chez Susannah et ses deux fils, Conrad et Jeremiah. Belly est très attirée par le sombre Conrad, même s’il reste indifférent à elle. Sous le soleil éclatant, les nuages pointent à l’horizon : Belly accumule les conquêtes sous ses yeux tandis que Jeremiah se déclare à elle alors qu’elle le considère seulement comme un ami. Entre les pichets de thé glacé, les baignades nocturnes, le sel de l’océan sur la peau, un drame couve. Belly dont le coeur bat la chamade, sent que quelque chose va changer, pour toujours…

Mon avis :

J’ai beaucoup apprécié ma lecture. C’était léger et rafraîchissant. Belly m’a un peu énervé a certains moments mais je pense que c’est surtout car je me voyais en elle et je me détestais de faire ce qu’elle faisais comme elle d’ailleurs. Comme d’habitude et comme dans chaque triangle amoureux, elle n’est pas amoureuse du garçon dont moi je veux qu’elle soit amoureuse. La lecture de ce livre m’a beaucoup plu car on peut voir grandir Belly au fils du livre surtout qu’il y a des flashbacks ou on nous montre des événements du passé .  Sinon, il y a les autres personnages comme Suzannah et la mère de Belly qui sont meilleures amies depuis leurs adolescence et passent tous les étés ensemble dans la maison de Suzannah. J’ai eu un peu de mal avec le personnage de Conrad que je ne comprends tout simplement pas. Je pense aussi que c’est une peu Belly qui se fait des films dans sa tête et que ça lui joue des tours de temps à autre.

En conclusion, ce livre n’est pas trop prise de tête avec une histoire sympa malgré le triangle amoureux . Je vous le conseille vivement pour cette été .

Divergente

Je sais, je viens juste de lire le tome 1 de Divergente et je n’ai même pas encore vu les films. divergente-430363-250-400Pourtant je l’avais remarquée a sa sortie en français mais je ne l’avais pas pris car il ne me tentait  pas plus que ça. Mais avec le temps, je me suis résigné a le lire.

Pour ce comme moi qui n’ont pas de vies, des no life quoi, et qui ne connaissaient pas Divergente, il est écrit par Veronica Roth et est publié chez Nathan.

Résumer :

ELLE EST DIVERGENTE.
ELLE EST EN DANGER DE MORT.

Dans un monde où on ne peut appartenir qu’à une seule faction parmi 5, une jeune fille apporte le chaos.

Dans un Chicago post-apocalyptique, la société est divisée en 5 factions : les Altruistes, les Audacieux, les Sincères, les Érudits et les Fraternels. Chacune est consacrée au culte d’une vertu dans l’espoir de créer une civilisation parfaite. Les enfants grandissent dans la faction où ils sont nés. À 16 ans ils doivent choisir quelle sera la leur, pour la vie. Avant de prendre cette décision, ils passent des tests pour connaître la vertu la plus proche de leur personnalité. Pour Beatrice, issue d’une famille Altruiste, le choix s’annonce plus difficile encore.

Son choix ne sera pas sans conséquences. Il apportera le chaos mais lui fera aussi découvrir l’amour…

Mon avis :

Je suis littéralement tombée amoureuse de ce livre. Il m’a tenu en haleine pendant un court moment sachant que je l’avais fini en une matinée … de cours. Quand j’ai commencé a lire je ne savais pas trop de quoi parler le livre et je ne situais pas du tout l’univers ce qui est un CHRISTMAS MIRACLE et j’espère ne pas être spoilé pour la suite car je ne l’ai pas encore lu. Je ne sais pas si c’est la même chose pour certaines personnes mais malgré qu’il soit très peu présent dans l’histoire mon caractère favori est Caleb. Je vous rassure je suis aussi tombe sous le charme de Quatre. Je me suis a mon grand désespoir attachée au personnage d’Al. J’ai beaucoup aimé que les personnages soient approfondi, ils ont des peurs et font des erreurs ce qui les rends plus humains.

J’ai trouvé la lecture très fluide et le livre facile a comprendre. Je ne me perdais pas dans ce que je lisais et j’ai trouvé ça plutôt agréable car je me perds très facilement dans ce que je lis, j’oublie ce qui viens juste de se passer etc. J’ai énormément apprécié qu’il y est beaucoup d’actions, on ne s’ennuie a aucun moment du livre.

Il ne me reste plus qu’a voir le film.

Cœur d’encre, Tome 1 : Cœur d’encre

c-ur-d-encre,-tome-1---c-ur-d-encre-575681-250-400

Premièrement, je suis trop heureuse car aujourd’hui c’est mon anniversaire ! J’ai 15 ans ! Oui, comme vous avez pu me le faire remarquer avec mon liebster award, je n’avais que 14 ans et je n’ai que 15 ans. Et j’en suis heureuse. Je n’ai pas très envie de grandir, même que la meilleure période de ma vie c’est la moyenne section. J’étais dans la classe de Patrick ( truc qui vous sert a rien ).

Bref, cela fait un moment que j’avais envie de lire Coeur D’Encre car j’avais vu le film plus petite et j’en avais entendu beaucoup de bien.

Il est écrit par Cornelia Funke et est publié chez Gallimard Jeunesse.

Résumer :

 Meggie, douze ans, vit seule avec son père, Mo. Comme lui, elle a une passion pour les livres. Mais pourquoi Mo ne lit-il plus d’histoires à voix haute ? Ses livres auraient-ils un secret ? Leurs mots auraient-ils un pouvoir ? Un soir, un étrange personnage frappe à leur porte. Alors commence pour Meggie et Mo une extraordinaire aventure, encore plus folle que celles que racontent les livres. Et leur vie va changer pour toujours. Lire n’a jamais été aussi fascinant – et aussi dangereux.

Mon avis :

Cela faisais longtemps que je voulais lire Coeur D’Encre. Je n’étais pas bien, je n’arrivais plus a lire et je me suis dit que j’allais essayer avec ce livre pour me redonner le goût de la lecture. Bel erreur, je suis sûr que le livre est absolument génial mais ce n’étais pas le bon moment pour moi de le lire. J’aimais bien l’histoire et l’écriture de l’auteur mais j’arrivais juste pas a me concentrer sur le livre. Dans ma tête, il y avait toujours mieux a faire. Je l’ai finalement fini tant bien que mal et j’ai regretté ( comme j’ai pu le dire plus haut ) de ne pas avoir abandonné et l’avoir repris plus tard. J’ai détesté ce livre sans aucune raison particulière. J’ai par contre apprécié ( tout n’est pas  tout blanc ni tout noir ) les allusions a des récits comme les milles et une nuits. Je pense que je le relirai ou lirai la suite quand je serai plus d’humeur a lire parce qu’on ne m’en a dit que du bien et je n’ai pas envie d’abandonner avec la série Coeur D’Encre.

P.S: Je tiens à remercier Marilyn du blog Les chroniques d’Affi qui s’est souvenu de mon anniversaire et je voulais juste dire ça car cela me touche énormément.

Lueur de feu, tome 3 : Prisonnière

lueur-de-feu,-tome-3---prisonniere-375730-250-400

J’ai commencé cette série il y a bien 3 ans maintenant et j’étais trop impatiente de lire la suite qui est sorti un an après … et donc mon engouement pour la série s’est calmé mais je l’ai finalement lu ce tome 3. Il est écrit par Sophie Jordan et est publié chez Gallimard.

Résumé :

Lorsque Jacinda a tenté de fuir le village des drakis avec Will, les choses ne se sont pas passées comme prévu : Miriam, la soeur de Cassian, a été capturée alors qu’elle tentait de les suivre. Rongée par la culpabilité, Jacinda sait qu’elle doit la libérer pour que tout rentre dans l’ordre. Elle décide de se faire emprisonner dans la forteresse des Enkros, afin d’infiltrer ensuite Will, Cassian et Tamra en territoire ennemi. Mais ce plan est-il aussi infaillible que Jacinda semble le penser ? Elle n’avait pas prévu que cette évasion marquerait le début d’une course-poursuite périlleuse, dont personne n’est certain de sortir vivant…

Mon avis :

Comme j’ai pu le dire plus haut, j’ai énormément apprécié la trilogie Lueur de feu. Je trouve que ce tome 3 a bien fini la trilogie malgré quelques petits détails qui m’ont tracassé. A quelques moments, le comportement de Jacinda enfin plutôt ce qu’elle pensais m’a énervé car l’auteur passait beaucoup de temps sur ça et ça fait pas avance l’histoire mais plutôt  la fait reculer ( si c’est possible ). Dans ce tome, on en apprend plus sur un personnage Miram mais malgré d’en savoir davantage sur elle je n’ai pas réussi a l’apprécier. Il faut dire qu’elle faisait vraiment bien la peste. Il y a aussi le fait que dans ce troisième tome le triangle amoureux m’a vraiment énervé alors que je le trouvais vraiment bien fait dans les tomes précédents. La fin est très prévisible, je le savais ce qui se passerai a la moitie du livre mais je voulais savoir comment ça aller se passer. J’ai comme même hésiter a quelques moments parce que je voulais que Jacinda comprenne que le prétendant a son coeur qui me plaisait le plus était le bon mais l’autre était gentil tout de même. De toutes les manières, je ne pouvais pas marquer ma préférence : je n’ai pas écrit le livre. L’auteur m’a fait ressentir le dilemme qu’avait a subir Jacinda ,et malgré ma haine subite pour les triangles amoureux, j’ai beaucoup apprécié. La fin était un peu guimauve, mais comme pour tout ce qui est guimauve, j’ai bien aimé .

Je ne sais plus pourquoi je t’aime

je-ne-sais-plus-pourquoi-je-t-aime-1761192-250-400Je suis une fan inconditionnelle de Gabrielle Zevin que j’ai découvert il y a bientôt 3 ans et je pense avoir lu une grande partie de ces livres, il m’en manque deux il me semble. Cela faisais un moment que ce livre me donnait envie mais je ne le trouvais pas en librairie. Je l’ai finalement trouvé caché dans un rayon ou il ne devait pas être dans a la bibliothèque. L’edition dans lequel je l’ai lu est Le Livre de Poche.

Résumer :

Naomi vient de tomber dans les escaliers : complètement déboussolée, elle souffre d’une amnésie concernant les quatre dernières années de sa vie. Elle se retrouve à l’âge de douze ans, quoi, au lieu des seize de son présent. Dur dur de se retrouver au milieu d’étrangers dans un lycée qu’elle ne connaît plus, de constater que ses parents ont divorcé et qu’elle a une demi-soeur. Physiquement affaiblie (elle ne supporte plus la lumière, est épuisée en permanence et grelotte de froid dans les plus douces températures), elle se bat au jour le jour pour reprendre le contrôle de sa vie (et que dire des cours ! Elle est complètement larguée, sauf mystérieusement en deux matières). Ne voulant rien brusquer, persuadée que la mémoire lui reviendra, elle décide de ne rien changer, de conserver, donc, par exemple, son petit ami. Mais comment passer du temps avec quelqu’un qui vous est un parfait inconnu, et pour lequel, en plus, elle n’éprouve aucune attirance ? Alors qu’envers celui qui l’a aidée après sa chute, elle ressent un petit quelque chose, même s’il s’agit du bad boy du lycée…

Mon avis :

Comme je l’ai dit plus haut, je suis une grande fan de Gabrielle Zevin que j’ai découvert avec La Mafia du Chocolat, Je dois avouez avoir été un peu déçu par ce livre la car je m’attendais a ressentir plus d’émotion. Je n’ai donc pas un coup de coeur mais plutôt un livre que j’ai beaucoup beaucoup aimée. C’est un peu bête mais ce livre m’a appris qu’il fallait prendre du recule par rapport aux événements présents et c’est une chose que j’oublie souvent de faire; je me laisse envahir par des choses qui sont en fin de compte futile. Je ne me suis pas beaucoup attaché au personnage de Naomi mais a son entourage. Je ne comprenais souvent pas les réactions de Naomi mais j’y ai réfléchi après car souvent on se dit que dans cette situation on ferait ça et en faite une fois dans la situation on ne fait pas du tout ce qu’on avait prévu. Je pense sincèrement que dans la situation ( ça fait beaucoup de situations ) dans lesquelles Naomi je trouvais je n’aurais pas réagit différemment et je pense que très peu d’entre nous auraient eu une réaction différente.

L’écriture de Zevin est fluide et le livre est assez léger. Au début j’avais un peu l’impression que ce livre allait être un peu plus lourd que les autres livres de l’auteur par son sujet mais en faite non. On se rends compte que Naomi est une fille qui va vivre normalement malgré son amnésie.

P.S. : je ne sais absolument pas pourquoi une partie de mon texte est en rose/rouge.

La rose de Versailles

la-rose-de-versailles-139601-250-400

Ce la fait longtemps que je le vois a la bibliothèque et j’ai enfin osé le prendre et le lire.Je vous présente La Rose de Versailles de Riyoko Ikeda publié chez Kana.

Résumer:

France, au printemps 1770, l’archiduchesse Marie-Antoinette, fille de l’impératrice d’Autriche Marie-Thérèse de Habsbourg, se marie à 14 ans avec un Bourbon, le futur Louis XVI. La dauphine est protégée à tout instant par le capitaine de la garde royale, Oscar François de Jarjayes, qui n’est autre que la fille cadette d’une respectable famille de soldats. Un jour, alors que Marie-Antoinette se rend à un bal masqué à l’opéra, elle y fait la rencontre d’un gentilhomme suédois, Axel de Fersen et en tombe amoureuse. Ils ont tous les trois 18 ans leur rencontre va, à jamais, bouleverser le cours de leur existence.

Mon avis :

Avant ce manga, je n’en avais jamais lu aucun et je ne suis pas déçu. Je dois avouer que je suis très romantique, girly voir un peu cul-cul la praline. Je suis surtout une grande fan de l’histoire de Mari-Antoinette depuis très longtemps. Le fait que l’histoire soit plus axée sur Oscar Francois de Jarjayes m’a étonné parce que je m’attendais a un manga du point de vu de Marie-Antoinette. Cette petite surprise ne m’a pas déplu car j’ai adoré l’histoire d’Oscar et voir d’autres aspect de l’histoire de France que je ne connaissais pas ( je ne suis pas très forte en histoire ni en géographie d’ailleurs … ).

Je ne me suis pas beaucoup attaché au personnage de la famille royale mais plus a la famille d’Oscar. Dans ce manga, je trouvais Marie-Antoinette un peu superficiel ( elle devait sûrement l’être aussi en son temps ) et inconsciente des choses. Je dois aussi avouer qu’au début j’avais du mal ( je dois être la seule personne sur terre a avoir du mal avec les mangas ) car je ne suis pas habituer a en lire, je ne lis pas de BD ni de roman graphique mais je vais continuer dans cette voix car une fois les premières pages passes, j’ai trouvé la lecture rafraîchissante et qui change un peu de mes gros pavets habituels. Les dessins sont absolument fabuleux mais je ne pense pas continuer la trilogie car on m’a dit que la suite n’est pas au niveau du premier tome et je veux garder un bon souvenir de cette série. Je pense aussi que je premier tome se suffit a lui même.