Lueur de feu, tome 3 : Prisonnière

lueur-de-feu,-tome-3---prisonniere-375730-250-400

J’ai commencé cette série il y a bien 3 ans maintenant et j’étais trop impatiente de lire la suite qui est sorti un an après … et donc mon engouement pour la série s’est calmé mais je l’ai finalement lu ce tome 3. Il est écrit par Sophie Jordan et est publié chez Gallimard.

Résumé :

Lorsque Jacinda a tenté de fuir le village des drakis avec Will, les choses ne se sont pas passées comme prévu : Miriam, la soeur de Cassian, a été capturée alors qu’elle tentait de les suivre. Rongée par la culpabilité, Jacinda sait qu’elle doit la libérer pour que tout rentre dans l’ordre. Elle décide de se faire emprisonner dans la forteresse des Enkros, afin d’infiltrer ensuite Will, Cassian et Tamra en territoire ennemi. Mais ce plan est-il aussi infaillible que Jacinda semble le penser ? Elle n’avait pas prévu que cette évasion marquerait le début d’une course-poursuite périlleuse, dont personne n’est certain de sortir vivant…

Mon avis :

Comme j’ai pu le dire plus haut, j’ai énormément apprécié la trilogie Lueur de feu. Je trouve que ce tome 3 a bien fini la trilogie malgré quelques petits détails qui m’ont tracassé. A quelques moments, le comportement de Jacinda enfin plutôt ce qu’elle pensais m’a énervé car l’auteur passait beaucoup de temps sur ça et ça fait pas avance l’histoire mais plutôt  la fait reculer ( si c’est possible ). Dans ce tome, on en apprend plus sur un personnage Miram mais malgré d’en savoir davantage sur elle je n’ai pas réussi a l’apprécier. Il faut dire qu’elle faisait vraiment bien la peste. Il y a aussi le fait que dans ce troisième tome le triangle amoureux m’a vraiment énervé alors que je le trouvais vraiment bien fait dans les tomes précédents. La fin est très prévisible, je le savais ce qui se passerai a la moitie du livre mais je voulais savoir comment ça aller se passer. J’ai comme même hésiter a quelques moments parce que je voulais que Jacinda comprenne que le prétendant a son coeur qui me plaisait le plus était le bon mais l’autre était gentil tout de même. De toutes les manières, je ne pouvais pas marquer ma préférence : je n’ai pas écrit le livre. L’auteur m’a fait ressentir le dilemme qu’avait a subir Jacinda ,et malgré ma haine subite pour les triangles amoureux, j’ai beaucoup apprécié. La fin était un peu guimauve, mais comme pour tout ce qui est guimauve, j’ai bien aimé .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s