As much as life can suck it always beats the alternative

  Je pense que vous avez tous remarqué la citation de John Green ( bah oui, j’ai 16 ans ). Je ne sais pas pour vous mais j’ai toujours été le type de personne qui va se décourager de faire quelque chose dès les premières difficultés et donc ne jamais rien faire. Et comme le savent ceux qui me suivent depuis un petit moment : j’ai des rêves plein la tête !  

Cette citation illustre vraiment bien ce que je veux vous montrer aujourd’hui : c’est dur mais au final ça au vaut la peine. 

  Ces derniers mois, j’ai fait un vrai travail sur moi-même et dont , je l’avoue, je suis très fière. Au lieu de me décourager, je me relevais de mes défaites alors même que c’était très dur psychologiquement pour moi. Je sais que certains vont me dire que je n’ai que 16 ans et donc que je ne connais pas la vie. C’est vrai, je n’ai que 16 ans , je n’ai pas de factures à payer à la fin du mois ou quoi que ce soit d’ailleurs mais je ne sais pas si vous avez oublié ou qu’à force d’entendre ce terme partout la crise d’adolescence ne vous dit plus rien. Il parait que je l’ai eu plus tard que le reste de mes amis mais elle a frappé fort pour moi. Au début de ce blog, il y a presque 3 ans mainteant, je voulais travailler dans la mode; être mannequin , j’étais hyper féminine et j’avais tout de la gamine de 13 ans tout en rose et avec le polo impeccablement repassé.  Puis vient ma période sombre où je me suis réfugiée dans les livres et je me suis complètement délaissé. J’ai pris 10 kg ( déjà que je ne faisais pas partie des plus minces … ) et j’ai commencé à m’habiller comme un sac patate parce que de toute les manières rien ne va à une fille ronde. Ce que je vais dire peut paraitre cliché mais à force de mal m’habiller, j’ai commencé à me sentir de plus en plus mal dans ma peau et ça a fait un cercle vicieux. 

  Il y a quelque mois, à la rentrée ( une rentrée de première S … ), j’ai décidé de changer. C’était une décision brutale et surtout je ne savais pas par où commencer. Je me suis donc mise en quête d’une stratégie… qui a fonctionné pour une partie de mes objectifs et le reste est allé à la poubelle. J’ai tout de même décidé que cette fois, je ne laisserai pas tombé et j’ai développé un système de mini-challenge par mois pour créer des habitudes dans ma vie.  J’ai pris un cahier et j’ai divisé la page en 5 colonnes : le mois, les objectifs fitness, nutrition, lecture et autres. Je ne m’autorise que 5 objectifs par mois dont un dans chaque section et une où il y en a deux. Par exemple ce mois , j’ai deux objectifs fitness : tenir deux challenges de 30 et 7 jours , un objectif  » nutrition « : arrêter de boire des boissons gazeuses, un objectif « lecture » : lire 10 livres et un objectif autre : méditer 5 minutes par jour pendant au moins 21 jours. Tous ces objectifs ce rapporte à des buts que je veux atteindre dans un futur plus ou moins proche mais ils sont précis ; je n’ai pas marqué que voulais avoir un ventre plat mais un nombres de série d’abdos que je veux atteindre à la fin du mois. Cela me permet d’avoir des objectifs précis qui font que je ne me décourage pas aussi facilement qu’avant lorsque je ne voyais pas les résultats immédiatements. 

  Mon conseil, en gros c’est de fragmenter vos objectifs afin de créer des habitudes sur le long terme et ne surtout pas perdre de vu ce que vous voulez être et pourquoi. 

2 commentaires Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s