Fear kills more dreams than failure ever kills

J’ai pu le dire dans mes précédents articles : je suis en S ! Et pas n’importe où, dans un lycée avec une très bonne réputation. Le premier jour de l’année, j’ai eu une crise de panique. Je n’arrivais plus à respirer et je ne pouvais la m’arrêter de pleurer. La raison ? Des noms. C’était les noms des professeurs sur mon emploi du temps. Comme dans tous les lycées du monde, il y a des noms de professeurs qui font plus de peur que d’autres. Et à la vue de mon emploi du temps je pouvais en voir un marqué sur mon bulletin avec un 3 de moyenne à côté.

L’envie d’abandonner était plus forte. Je voulais plus aller en cours et je voulais abandonner et changer de filière. Je ne juge pas les élèves qui changent de filière car celle choisi à la fin de la seconde ne leurs convient pas mais j’étais tellement sûre de mon choix et malgré un début difficile, je savais que je ne voulais pas changer mais je ne pensais pas y arriver malgré ma determination .

Au bout d’une semaine, je n’en pouvais plus de réviser la physique et les SVT. Entre le moment, où j’ai découvert mon emploi du temps et la fin de sa première semaine, j’ai rencontré le prof que je redoutais tant et un autre professeur que les autres élèves redoutaient. Autant dire qu’il y avait une ambiance de stress. On faisait que réviser au cdi en repétant qu’on était tous foutus et que nos dossiers étaient morts. Finalement au bout de la troisième semaine, on passé notre premier DS de SVT qui en soit ne s’était pas très bien passé mais les notes étaient beaucoup plus hautes que nous avions tous espérés. Je m’em suis sorti haut la main avec un 15/20 ce qui m’a beaucoup aidé moralement. Malgré ça, nous avions encore peur de nos notes de physique, on en attendait pas autant qu’en SVT.  On fini par avoir nos notes et j’ai eu 10 ! J’ai jamais été aussi heureuse d’avoir une note comme celle ci.

Ma moyenne à la fin du trimestre était de 14 en SPC et 13 en SVT. C’était beaucoup moins que ce à quoi j’étais habitué mais beaucoup plus que ce que j’attendais. Je sais, tout du moins pour la S, que le début est difficile parce qu’on a l’impression de travailler beaucoup pour pas grand chose et c’est surtout parce qu’on a pas l’habitude de travailler surtout en seconde où il faut se l’avouer, on est un peu en vacances tout de temps. Il faut surtout pas déprimer, et essayer de trouver sa méthodologie de travail et normalement tout devrait bien se passer même si vos moyennes au premier trimestre sont plus basses que celle de l’année passée.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s